En cours de mise à jour

Slovénie


Cette page bénéficie d’un financement de la Commission européenne dans le cadre du réseau Euroguidance


La république de Slovénie est une démocratie parlementaire jeune, indépendante depuis le 25 juin 1991. C’est la plus prospère des anciennes républiques de l’ex-Yougoslavie ; son PIB par habitant est équivalent à celui de la Grèce et du Portugal.

Une nouvelle structure du système de l’éducation et formation, basée sur les principes de démocratie, d’autonomie et d’égalité, a été mise en œuvre en 1996. Les réformes engagées depuis, ont conduit entre autres à un allongement de la durée de la scolarité obligatoire, qui est passée de 8 à 9 ans, à la mise en place d’un système qui vise à accroître l’implication des entreprises dans l’enseignement professionnel et technique.

Dans le domaine de la formation professionnelle, deux lois importantes ont été adoptées : la loi sur la formation professionnelle et technique, et la loi sur la formation des adultes.

Deux principaux ministères interviennent dans le champ de l’enseignement et de la formation professionnelle : le Ministère de l’éducation et du sport (MES), le Ministère du travail, de la famille et des affaires sociales (MTFAS). Deux conseils, (Conseil des experts pour la formation professionnelle et technique, Conseil des experts pour la formation des adultes) ont été créés ; ils sont en charge du changement et des innovations de la formation professionnelle.

Quelques données statistiques

Source : Eurostat
*Données non validées

Schéma du système éducatif slovène (version anglaise)

La formation initiale

L’enseignement préscolaire, non obligatoire, est organisé par les municipalités. Il accueille les enfants âgés de 1 ans jusqu’ à la scolarité obligatoire, les parents contribuant aux frais de scolarité (en moyenne de 10% à 80% des coûts totaux en fonction de leur niveau de revenu). Depuis la rentrée 2003-2004, les enfants ne suivent plus de cours préparatoires mais intègrent directement leur cursus élémentaire de 9 ans.

En 2003, 54.515 enfants fréquentaient les établissements préscolaires (vrtci), 13.097 jusqu’à 3 ans et 41.418 au dessus de 3 ans. Lors de la rentrée 2002-2003, 57.1 % des enfants âgés entre 1 et 5 ans fréquentaient les jardins d’enfants, alors qu’en 2004-2005 ce taux passe à 80.8%.

La scolarité obligatoire (osnovnošolsko izobraževanje) est gratuite. Les enfants doivent entamer leur scolarité obligatoire l’année ou ils fetent leur sixième anniverssaire. Les enfants suivent 9 années d’enseignement à l’école élémentaire qui est divisée en 3 cycles. A la fin de la scolarité les élèves présentent un examen final national obligatoire, mais qui ne représente pas une condition pour l’accession à l’enseignement secondaire.

L’enseignement secondaire supérieur (srednješolsko izobraževanje) commence là où finit l’école obligatoire. Les établissements secondaires de deuxième cycle actuels - qu’il s’agisse d’écoles professionnelles (poklicne), d’instituts techniques (tehniške in strokovne) ou de lycées à vocation générale (gimnazije) - offrent une pluralité de programmes, qui diffèrent aussi bien par leurs contenus que par leur durée ou leurs objectifs.

La filière professionnelle courte de l’enseignement secondaire du deuxième cycle (Nižje poklicno izobraževanje) est accessible aux élèves ayant achevé leur scolarité au niveau élémentaire en suivant un parcours normal ou en empruntant un itinéraire réservé aux élèves à besoins spécifiques ou ceux ayant fréquenté l’école élémentaire pendant 7 ans sans terminer leur parcours. Ce cycle d’une durée de deux ans et demi et sanctionné par un examen final (zakljucni izpit) permetant au titulaire de l’attestation de réussite à cet examen, de commencer à travailler mais aussi de s’inscrire à n’importe quel programme d’enseignement professionnel ou technique.

  • L’enseignement secondaire professionnel du deuxième cycle (Srednje poklicno izobraževanje) est accessible aux élèves qui ont achevé avec succès leur scolarité au niveau élémentaire.
  • L’enseignement secondaire technique professionnel du deuxième cycle (Poklicno tehniško izobraževanje) donne la possibilité de choisir entre différentes filières menant à une profession.
  • L’enseignement secondaire technique du deuxième cycle (Srednje strokovno izobraževanje) d’une durée de 4 ans et sanctionné par le baccalauréat professionnel (poklicna matura), il prépare aux études professionnelles de niveau postsecondaire ou universitaire. Une fois le baccalauréat « complémentaire » obtenu, l’étudiant a la possibilité d’accéder aux études universitaires approfondies.
  • L’enseignement secondaire général (Srednje splošno izobraževanje) d’une durée de 4 ans donne la possibilité de choisir entre différents types de lycées généraux, professionels, ou artistiques (splošna gimnazija, tehniška gimanzija, umetniška gimnazija). Il prépare aux études universitaires et se termine par le baccalaureat général (splošna matura).
  • L’enseignement professionnel postsecondaire et cours préparatoire à l’examen du baccalauréat (Poklicni in maturitetni tecaj) est sanctionné par le baccalauréat professionnel ainsi qu’une qualification professionnelle sur le marché de l’emploi. Le cours préparatoire au baccalauréat permet de s’inscrire à tous les types d’enseignements universitaires.

En 2002, 67 % de la population avait au moins le niveau secondaire supérieur.

L’enseignement professionnel postsecondaire offre des passerelles vers le supérieur à des jeunes qui n’ont pas passe le baccalauréat. Les titulaires de l’examen de fin d’études ayant une expérience professionnelle d’au moins 3 ans, peuvent préparer un diplôme de « maître artisan » qui permet de poursuivre des études supérieures. Ce diplôme, qui est organisé par les chambres consulaires est également obligatoire pour créer sa propre entreprise et devenir tuteur d’apprentis.
L’enseignement supérieur offre deux types de formation :

  • l’enseignement supérieur académique est assuré par les universités et les instituts. Ces cursus, qui durent entre 4 et 6 ans, sont ouverts aux élèves ayant obtenu le baccalauréat général (splošna matura).
  • l’enseignement professionnel supérieur se déroule dans les écoles supérieures professionnelles ou dans les universités. L’obtention du baccalauréat professionnel (poklicna matura) ou du baccalauréat général (splošna matura) donne l’accès à ces cursus. En général, ces cursus ont une durée de 3 ans.

La formation continue

La formation continue en Slovénie relève d’un système complexe et ramifié comprenant outre les formes d’enseignements traditionnels codifiés, menant à l’obtention d’un titre d’études, d’autres formules, plus récentes ou plus simples, d’enseignement non formel et alternatif.

Une grande diversité d’institutions assurent la formation continue, comme la multiplicité des programmes mis en place, témoigne de l’extrême complexité de ce système. Les universités populaires représentent les organismes traditionnels qui prennent en charge la formation des adultes. Les écoles et les établissements universitaires d’éducation de la jeunesse fournissent également des programmes adaptés pour adultes. D’autres institutions telles que les écoles élémentaires pour adultes, lycées du soir, cours préparatoires à l’examen du baccalauréat, écoles professionnelles postsecondaires et des cursus d’études extraordinaires mis en place dans les établissements universitaires, sont autant d’acteurs de la formation professionnelle continue.

La formation à l’initiative des entreprises

Les employeurs sont tenus de financer la totalité des coûts des formations organisées à leur initiative. Par ailleurs, les salariés financent eux mêmes les formations qu’ils choisissent, ou peuvent cofinancer les formations qui ont pour objet le développement de leurs compétences (25% de la dépense globale).

En 1998, l’investissement moyen en termes de formation a été égal 166$ US par employé ; ce montant varie fortement selon le secteur, (l’agriculture et la pêche se situent au plus bas niveau, l’immobilier et les services aux entreprises au plus haut) et la taille de l’entreprise.

La Slovénie a l’un des taux de participation à la formation professionnelle continue le plus élevé des nouveaux états membres.

Seuls les employeurs du secteur des métiers ont mis en place un fond privé mutualisé, qui consacre 1% de la masse salariale à la formation.

La formation des demandeurs d’emploi

Le Service d’Emploi de Slovénie (ESS) qui a remplacé l’ancien Office National d’Emploi, joue un rôle très important dans la formation continue. Il finance ou cofinance la formation des demandeurs d’emploi. Ses activités sont définies par la loi sur l’assurance emploi et chômage, adoptée en 1991.

Les demandeurs d’emploi doivent s’inscrire à l’ESS, qui prépare pour chacun un plan de retour à l’emploi. L’ESS dispose d’un réseau de fournisseurs externes de la formation professionnelle.

Différents programmes destinés aux demandeurs d’emploi sont organisés, en coopération avec ces fournisseurs externes (sous contrat) ou directement par les employeurs :

  • Programmes d’assistance, organisés sous forme d’ateliers, d’une durée de 12 heures à trois mois.
  • Programmes de formation fonctionnelle, qui permettent aux demandeurs d’emploi d’acquérir des connaissances et des compétences professionnelles supplémentaires. La durée maximale de ces programmes est de 7 mois.
  • Programmes de formation en entreprise, d’une durée un à six mois.
  • Programmes 5000, financés par le Gouvernement, ils s’adressent aux jeunes demandeurs d’emploi de moins de 26 ans sans qualification, voulant obtenir un certificat de qualification reconnu.

En 2005, parmi 66000 demandeurs d’emploi, 50% étaient des femmes, 6.5% de jeunes moins de 26 ans, 28% des primo demandeurs d’emploi, 3.1% des chômeurs de longue durée.

L’offre de formation

Les principaux offreurs de formation continue sont des organisations privés, en 2000/01, 38% étaient des organismes, 16% des universités, 16% des écoles secondaires, 7% des entreprises et 4% des centres de formation d’adultes d’écoles, d’universités, de chambres de commerce ou de bibliothèques.

  • Les instituts pour la formation des adultes, organisés au niveau municipal, proposent différents programmes de formation.
  • Les centres de formation des entreprises organisent les formations techniques professionnelles destinées aux employés.
  • Les départements pour la formation des adultes des établissements secondaires proposent aux adultes les mêmes programmes qu’aux jeunes.
  • Les instituts privés de la formation organisent principalement les cours de langue, d’informatique, de comptabilité, etc...

Liens

  • CEDEFOP (Centre européen pour le développement de la formation professionnelle)

Démarche à suivre pour accéder à la présentation du système de formation professionnelle en Slovenie :

  1. Enregistrez-vous préalablement sur le "LOGIN" de la page d’accueil : www.trainingvillage.gr
  2. Accédez à la page de présentation des systèmes nationaux :
    (ou sur le site : cliquez sur National VET systems dans la rubrique Information Resources puis cliquez sur country specific reports)
  3. choisissez le pays et la version du rapport (date et langue)

Monographie complète du système de formation slovène :

Bibliographie

  • Background study on employment and labour market in Slovenia : European Training Foundation, 1999.
  • Review of progress in vocational education and training reform : European Training Foundation, 2002.
  • Monographs candidate countries - Vocational education and training and employment services in Slovenia : European Training Foundation, 2003.
  • Integration of work and learning (country report on Slovenia) : European Training Foundation,1998.
  • Slovenia National Observatory report on the VET system : European Training Foundation, 1999.
  • Summary sheets on education systems in Europe - Slovenia : Eurydice, 2004.
Mis en ligne le 10 juin 2005

Twitter

Publicité
catalogue 2018-2019