En cours de mise à jour

Estonie


Cette page bénéficie d’un financement de la Commission européenne dans le cadre du réseau Euroguidance



L’Estonie, qui avait été rattachée à l’Union soviétique en 1944, a retrouvé son indépendance en 1998 et une politique économique ouverte et libérale a été menée depuis cette période.

Le développement de la formation professionnelle tout au long de la vie est une des priorités du gouvernement, afin de soutenir la croissance, qui croit à un rythme rapide, supérieur à 5% par an, depuis 1996. Les réformes engagées depuis 1998, avec la participation des partenaires sociaux, ont eu pour objectifs le développement et la réorganisation de la formation professionnelle.

Le récent plan de développement de la formation professionnelle (2001-2004), s’est fixé pour objectif une augmentation de 8 % par an des effectifs des filières professionnelles, au niveau secondaire et post secondaire. Par ailleurs, l’ensemble des programmes de formation a été modularisé et la formation des enseignants et formateurs améliorée.

Un « conseil estonien des qualifications » a été mis en place en 2001, chargé de créer des certificats et diplômes professionnels. En janvier 2005, les commissions rassemblant les partenaires sociaux, les organismes de formation et des représentants de l’Etat et des experts avaient approuvé 447 certifications professionnelles.

Quelques données statistiques

Source : Eurostat
*Données non validées

Schéma du système éducatif estonien (version anglaise)

La formation initiale

La scolarité est obligatoire entre 7 et 17 ans. L’enseignement de base est donné par les Põhikools (écoles de base) qui regroupent à la fois l’enseignement primaire et secondaire inférieur.

A l’issue de cet enseignement, les élèves présentent un examen final centralisé, afin d’obtenir le certificat d’études secondaires.

L’enseignement secondaire supérieur, est accessible, selon les résultats obtenus au certificat d’études secondaires, dans deux types d’établissements :

  • les lycées proposent un cursus d’enseignement secondaire supérieur général en 3 ans choisi par la majorité des jeunes (70 % des élèves en 2003) ;
  • les écoles professionnelles dispensent une formation professionnelle en 3 ans.

Une majorité des lycéens, 66 %, poursuit des études supérieures, ainsi que 11 % des diplômés des écoles professionnelles ; ces derniers sont soumis à un examen d’entrée spécifique.

L’enseignement supérieur est organisé par :

  • les universités qui proposent les programmes académiques et professionnels supérieurs (12 universités en 2003-2004),
  • les instituts supérieurs appliqués (25 en 2004)
    Chaque établissement fixe ses propres critères de sélection, compte tenu de sa spécialisation.
    Les instituts supérieurs professionnels et instituts supérieurs appliqués se différencient par la durée des programmes (4 ans contre 3 ans), la proportion de la pratique en entreprise (15% contre 35%), et par les pré-requis.

La formation continue

La formation des adultes relève en Estonie :

  • de l’éducation formelle, organisée en cours du soir, à distance ou à temps partiel. Les pré requis sont les mêmes que pour ceux des jeunes.
  • de la formation professionnelle, en entreprise ou dans un centre de formation
  • de l’éducation populaire ou informelle.

Le gouvernement souhaite, conformément aux objectifs de la stratégie de Lisbonne, accroître très fortement le nombre d’adultes en formation, très inférieur à la moyenne européenne (5,9 % contre 10,8 %).

La formation à l’initiative des entreprises

Des congés de formation, dont la durée varie, de 10 à 14 jours selon l’objectif, éducation formelle ou formation professionnelle, peuvent être pris en charge totalement ou partiellement par les employeurs.
En 2000, 5,3 % des employés avaient suivi une formation, organisée soit par leur entreprise, soit en centre de formation.
Le concept de formation tout au long de la vie est partagé par les plus jeunes : en 2000, 9,5 % des salariés âgés de 18 à 35 ans poursuivaient leurs études, tout en travaillant.

La formation des demandeurs d’emploi

La formation des demandeurs d’emploi est prise en charge par le Bureau du marché du travail et par les agences de l’emploi, organismes sous tutelle du ministère des Affaires sociales. Ces organismes gèrent l’inscription des chômeurs, leur indemnisation et l’appui à la recherche d’emploi.

La part des demandeurs d’emploi qui bénéficient d’une formation est faible, 9,5 % en 2004, car ces formations sont réservées aux seuls bénéficiaires des allocations de chômage, attribuées selon des critères restrictifs. Ces formations donnent des résultats très positifs : 70% des participants trouvent un emploi à leur issue.

Les chômeurs les plus vulnérables peuvent être accueillis par des centres « d’activation ». Ces centres travaillent en étroite coopération avec le bureau du marché du travail, les employeurs et les collectivités locales. Ils organisent des clubs de recherche d’emploi et des formations.

L’offre de formation

Les organismes de formation continue qui proposent des formations aux adultes sont majoritairement privés. Ils sont soumis à une habilitation de la part du ministère de l’éducation et des sciences, pour organiser des formations d’une durée supérieure à 120 heures.

Les universités ouvertes offrent les cours du soir ou par correspondance. En général, sans examen d’admission.

Organismes resources

REFERNet Estonie

Unité estonienne d’Eurydice - Réseau d’information sur l’éducation en Europe
Foundation Archimedes - Sihtasutus Archimedes
Koidula 13a
10125 Tallinn
Estonia
Tél : +372 6996 494
Fax : +372 6962 426
E-Mail kersti.kaldma@archimedes.ee
http://www.hkk.ee/index.php?leht=153
http://www.archimedes.ee

Ministère de l’Education et de la Recherche (Haridus- ja Teadusministeerium)
http://www.hm.ee/

Centre pour l’accréditation dans l’enseignement supérieur (Kõrghariduse Akrediteerimise Keskus)
http://www.ekak.archimedes.ee

INNOVE - Fondation pour le développement de l’apprentissage tout au long de la vie (Elukestva Õppe Arendamise Sihtasutus)
http://www.innove.ee

Ministère des affaires sociales (Sotsiaalministeerium)
http://www.sm.ee/

Conseil estonien des qualifications (Kutsekvalifikatsiooni Sihtasutus)
http://www.kutsekoda.ee/

Bureau national du marché du travail (TTA – Tööturuamet)
http://www.tta.ee/

Système de Recherche d’Information Estonien - ERIS (Eesti teadus- ja arendustegevuse infosüsteem)
https://www.eris.ee/

Bureau Statistique d’Estonie - ESA (Statistikaamet)
http://www.stat.ee/

Centre d’Innovation de l’UE (Euroopa liidu Innovatsioonikeskus)
http://www.irc.ee/Eng/index2.htm

Agence Nationale Estonienne pour la Jeunesse (Euroopa Noored)
http://euroopa.noored.ee

Documents du CEDEFOP

National Vocational Education and Training (VET) systems and their development
Base de connaissances en ligne du CEDEFOP (EknowVET)

http://www.trainingvillage.gr/etv/I...

Estonia : overview of the vocational education and training system in 2007
ReferNet Estonia ; CEDEFOP
Thessaloniki : CEDEFOP, 2007, 42 p. (Series : eKnowVet thematic overviews)
http://libserver.cedefop.europa.eu/...

CEDEFOP Info
Articles de la revue du CEDEFOP, publiée 3 fois par an, consultable en ligne
http://www.trainingvillage.gr/etv/I...

Documents d’EURYDICE

The Education System in Estonia : 2007/08 : Eurybase - La base de données sur les systèmes éducatifs en Europe
Edition 2008, 224 p.
http://eacea.ec.europa.eu/ressource...

Estonia : National summary sheets on education systems in Europe and ongoing reforms
(Fiches nationales de synthèse des systèmes d’enseignement en Europe et des réformes en cours)
Edition June 2008, 8 p.
http://eacea.ec.europa.eu/ressource...

Estonie : Focus sur les structures de l’enseignement supérieur en Europe. Évolutions nationales dans le cadre du Processus de Bologne
Édition 2006/2007, 6 p.
http://eacea.ec.europa.eu/ressource...

Mis en ligne le 9 mars 2006

Twitter

Publicité
catalogue 2018-2019