Accueil > Union Européenne & formation > Actualités > Renforcer la coopération franco-allemande dans la (...)
PNG - 4.2 ko

Cette page bénéficie d’un financement de la Commission européenne
dans le cadre du réseau Euroguidance

Renforcer la coopération franco-allemande dans la formation professionnelle

Dans une tribune signée en commun, la directrice de l’Agence Erasmus + Education Formation France, Laure Coudret-Laut, et son homologue allemand du BIBB, Klaus Fahle, soulignent l’importance d’une coopération franco-allemande renforcée dans le domaine de l’enseignement et de la formation professionnelle (EFP).

Intitulée « Un partenariat franco-allemand fort pour une Europe forte », cette tribune a été publiée dans le numéro juillet / août 2018 du magazine « Le mag’ Erasmus », édité par l’Agence Erasmus + Education Formation France.

Une mise en perspective historique rappelle que la coopération franco-allemande dans le domaine éducatif a débuté dès le début des années 1960.
Les liens entre les deux pays se sont amplifiés avec le temps, avec aujourd’hui un haut niveau de coopération entre les deux agences en charge des volets formation professionnelle et éducation des adultes du programme Erasmus +. Les nombreux partenaires allemands et français engagés dans des projets européens participent également à l’étroitesse des relations nouées.

D’un côté comme de l’autre du Rhin, les priorités des politiques publiques invitent à accroitre encore la coopération franco-allemande dans le domaine de l’EFP.
Côté français, dans le contexte de « réformes systémiques », il s’agit en particulier de participer à l’atteinte de l’objectif de 15 000 apprentis en mobilité par an, contre 7 000 actuellement.
Côté allemand, où développer l’apprentissage constitue une préoccupation partagée entre gouvernement et partenaires sociaux, l’objectif est de parvenir à 10 % d’apprentis en 2020 (contre seulement 5,3 % d’après une étude menée en 2017).

Pour Laure Coudret-Laut et Klaus Fahle, le programme Erasmus + constitue l’instrument le plus pertinent pour renforcer la coopération franco-allemande. Tendance commune aux deux pays : de plus en plus de projets de mobilité de plus de 3 mois pour l’EFP ont été reçus en réponse à l’appel à projet 2018.

Avant de conclure par un appel au développement de nouveaux partenariats, la tribune annonce plusieurs initiatives, dont la participation future de la France au réseau européen « Euro-apprentis », l’intensification des travaux entre experts des deux pays pour développer les crédits ECVET, ainsi que la co-organisation de séminaires de contact pour créer de nouveaux partenariats.

Mis en ligne le 2 août 2018

Twitter

Publicité
catalogue 2018-2019