Accueil > Union Européenne & formation > Actualités > Quels facteurs améliorent les perspectives de carrière (...)
PNG - 4.2 ko

Cette page bénéficie d’un financement de la Commission européenne
dans le cadre du réseau Euroguidance

Quels facteurs améliorent les perspectives de carrière des publics de bas niveau de qualification ?

Une étude du CEDEFOP souligne le rôle crucial du conseil et de la formation tout au long de la vie.

Cette nouvelle publication, disponible en anglais, se penche sur le rapport à la formation initiale et continue de personnes ayant un bas niveau de qualification.

Comment leurs expériences initiales de rapport au savoir et à l’enseignement affectent-elles les opportunités (ou leur absence) de formation une fois adultes ? Quels sont les facteurs susceptibles de dépasser les barrières pour bénéficier d’actions de formation continue ?

L’étude se base sur une méthodologie comparative qui combine revue de la littérature, avec des interviews et de récits de vie. Ainsi, elle intègre l’expérience vécue et le témoignage de plus de 100 personnes, issues de 7 pays européens différents : Allemagne, Danemark, France, Italie, Pologne, République Tchèque et Royaume Uni.

Les résultats mettent en avant l’importance de l’apprentissage expérientiel, et en particulier des compétences développées en situations de travail ; leur valorisation et reconnaissance constituent donc un enjeu majeur pour faciliter l’accès à des opportunités de développement professionnel.
Parmi les facteurs qui facilitent l’évolution professionnelle, les services de conseil et d’accompagnements en évolution de carrière jouent un rôle crucial.

Source : Cedefop, septembre 2016

Mis en ligne le 22 septembre 2016

Twitter

Publicité
catalogue 2018-2019