Accueil > Union Européenne & formation > Actualités > Le « Corps européen de solidarité » doté de son propre (...)
PNG - 4.2 ko

Cette page bénéficie d’un financement de la Commission européenne
dans le cadre du réseau Euroguidance

Le « Corps européen de solidarité » doté de son propre budget et cadre juridique

Le « Corps européen de solidarité » va être doté de son propre budget et cadre juridique, pour la période courant jusqu’en 2020.
La Commission a publié fin juin un communiqué pour se réjouir de l’accord trouvé entre le Parlement européen et le Conseil sur la base de la proposition qu’elle avait émise à cet effet.

Le « Corps européen de la solidarité » (CES) a été lancé en 2016 à l’initiative de la Commission pour promouvoir les valeurs de citoyenneté et solidarité européenne. Il offre aux jeunes âgés de 18 à 30 ans des opportunités et un soutien pour s’engager dans des missions de solidarité : soit classiquement accomplies dans le cadre d’une mobilité de volontariat [4], soit réalisées dans le cadre d’un stage ou d’un emploi – ce qui constitue l’une des nouveautés du dispositif.

Jusqu’à ce jour, le CES avait fonctionné sur la base de 8 programmes différents parmi lesquels Erasmus + et l’EaSI [5]. La Commission communiquait sur le dispositif et organisait sa mise en œuvre en parallèle des négociations avec le Parlement européen et les Etats membres.

« Maintenant que le corps sera doté de son propre cadre juridique et de son propre budget, d’un montant de 375,6 millions d’euros jusqu’en 2020, nous sommes en mesure de tenir notre promesse de voir, d’ici la fin 2020, 100 000 jeunes obtenir un placement. » ont déclaré les 3 Commissaires européens concernés [6].

La Commission souhaiterait que le prochain budget de l’Europe pour 2021-2027 réserve une place encore plus importante au CES, en le dotant de 1,26 milliards d’euros avec l’objectif d’atteindre 350 000 placements supplémentaires.

Plus d’informations :

Source : Centre Inffo - Département Régions, Europe, International, 2 juillet 2018

[1Correspondant à l’actuel Service de volontariat européen (SVE)

[2Programme européen pour l’emploi et l’innovation sociale (« Employment and social innovation »)

[3M. Tibor Navracsics, commissaire pour l’éducation, la culture, la jeunesse et le sport, M. Günther H. Oettinger, commissaire pour le budget et les ressources humaines, et Mme Marianne Thyssen, commissaire pour l’emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs

[4Correspondant à l’actuel Service de volontariat européen (SVE)

[5Programme européen pour l’emploi et l’innovation sociale (« Employment and social innovation »)

[6M. Tibor Navracsics, commissaire pour l’éducation, la culture, la jeunesse et le sport, M. Günther H. Oettinger, commissaire pour le budget et les ressources humaines, et Mme Marianne Thyssen, commissaire pour l’emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs

Mis en ligne le 2 juillet 2018

Twitter

Publicité
catalogue 2018-2019