En cours de mise à jour

Liechtenstein


Cette page bénéficie d’un financement de la Commission européenne dans le cadre du réseau Euroguidance


Le Liechtenstein est une principauté indépendante, circonscrite au nord par la Suisse et l’Autriche, au sud et à l’ouest par la Suisse. C’est l’un des plus petits États au monde avec une superficie de 160 km2, sa capitale est Vaduz. Le Liechtenstein est une monarchie constitutionnelle gouvernée par des princes héréditaires sur une base démocratique et parlementaire.

Selon la Constitution de 1921 (encore en vigueur), le pouvoir législatif est exercé par la Diète ( Landtag ) qui comprend 25 représentants élus pour quatre ans au suffrage universel. C’est la Suisse qui assure, depuis 1919, la représentation diplomatique du Liechtenstein à l’étranger et qui lui fournit sa monnaie (le franc suisse). Trait distinctif de ce pays de petite taille sans ressources naturelles, le Liechtenstein est l’un des pays les plus riches du monde par le revenu annuel de ses habitants, dépassant même celui de la Suisse.

Le Liechtenstein est entré aux Nations unies en 1990, tandis qu’en 1992 les citoyens ont approuvé la décision du Liechtenstein d’entrer dans la zone économique européenne.

La structure du système de formation au Liechtenstein est calquée en grande partie sur les systèmes autrichiens et suisses.

Quelques données statistiques

Source : Eurostat

  • Schéma du système éducatif liechtensteinois :

PDF

La formation initiale

L’enseignement préscolaire est assuré principalement dans les jardins d’enfants. Il n’est pas obligatoire et est gratuit. Il concerne en général les enfants âgés entre 4 et 6 ans. Les jeunes n’ayant pas pour langue maternelle l’allemand, ont l’obligation d’assister au moins à la seconde année de l’école maternelle «  Kindergarten  ».

Durant l’année 2004/2005, 100% des enfants âgés de 4 à 6 ans sont inscrit en maternelle.

L’enseignement est obligatoire entre l’âge de 6 à 15 ans.

L’école primaire est lieu d’enseignement commun à tous les enfants. Cette école a pour vocation, d’apporter aux enfants des compétences, savoirs, et promouvoir leur développement aussi bien social, émotionnel et physique. A l’issue de la cinquième année, prend place le processus de sélection de l’enseignement secondaire.

L’école secondaire est constituée des trois écoles suivantes :(«  Oberschule  », «  Realschule  », «  Gymnasium  »). Les élèves intègrent l’école secondaire après avoir accompli avec succès les cinq premières années d’enseignement primaire. Par la suite, l’orientation est définie en fonction des performances scolaires de l’étudiant. La fréquentation des établissements correspond aux proportions suivantes :

  • Oberschule : 28 %
  • Realschule : 50%
  • Gymnasium : 22%

L’enseignement secondaire supérieur débute par la 10ème année d’enseignement volontaire «  Freiwilliges 10.Schuljahr  ». Cette année volontaire marque la fin de la scolarité obligatoire. Par ailleurs, l’école d’enseignement secondaire supérieur «  Gymnasium Oberstufe  » et l’école de formation professionnelle «  Berufsbildung  », accueillent leurs étudiants conformément à leurs choix des années précédentes.

L’enseignement supérieur au Liechtenstein est régi par la loi du 25 novembre 2004. L’environnement universitaire au Liechtenstein est constitué des établissements suivants :

  • l’Université des Sciences Appliquées du Liechtenstein (HL) ;
  • l’Académie Internationale pour la Philosophie (IAP) ;
  • l’Université des Sciences Humaines (UFL) ;
  • l’Institut du Liechtenstein (LI).

L’Université interétatique des technologies (NTB), en Suisse, peut également faire partie du système éducatif liechtensteinois. De plus, le Liechtenstein possède des arrangements contractuels avec la Suisse, l’Autriche, le Bade-Wurtemberg (Tübingen), permettant aux étudiants d’accéder gratuitement aux universités de ces pays.

La formation continue

La formation générale des adultes est divisée en formation générale pour adultes et formation continue professionnelle pour adultes. Ces deux types de formation sont conformes aux objectifs de la communauté européenne de l’information, définie par la commission européenne.

L’enseignement général pour adultes, en termes pratiques et légaux, est distinct de la formation continue professionnelle.

La loi du 5 juillet 1979 prévoit l’organisation, la structure, et les aspects financiers de la formation professionnelle au Liechtenstein. Constituée de 12 articles, cette loi est considérée comme un moyen d’éviter l’intervention de l’Etat en lui substituant une organisation spécifique, permettant une certaine souplesse dans les objectifs de

La formation professionnelle continue a pour but de "permettre aux personnes d’acquérir et d’accroître leurs connaissances et leurs compétences, développer chaque esprit individuellement tout en respectant le développement de la personnalité, et augmenter la conscience et la participation aux affaires courantes".

La loi du 18 décembre 1998 est venue compléter la loi du 5 juillet 1979. La formation professionnelle et la formation continue couvre de vastes domaines : l’industrie, l’artisanat, le commerce, les professions de la banque et des assurances, du transport, de l’hôtellerie, de l’économie domestique, de la paysannerie ainsi que d’autres services.

L’apprentissage commence normalement après la fin de la scolarité obligatoire, c’est-à-dire à 16 ans environ. Il dure, selon la branche et le but de la formation, de trois à quatre ans, dans de rares cas deux ans. L’apprenti travaille trois à quatre jours par semaine dans une entreprise qui assure sa formation pratique et suit simultanément des cours dans une école professionnelle. L’apprentissage aboutit à un Certificat Fédéral de Capacité. L’apprenti reçoit un salaire qui varie selon la branche et augmente chaque année. Mais en règle générale, il ne suffit pas à couvrir tous les frais d’entretien.
Les personnes qualifiées qui ont terminé un apprentissage ont, dans plusieurs domaines, la possibilité de suivre une formation complémentaire. Par exemple, dans les professions techniques, dans l’hôtellerie, les écoles hôtelières ; pour les employés de commerce, les Ecoles supérieures de commerce, etc. L’accès à une université est également possible après un apprentissage, en fréquentant une école de 2e cycle secondaire qui prépare à la maturité.

La maturité professionnelle est une nouvelle voie de formation. Cette maturité professionnelle allie la pratique et la théorie. Les diplômés possèdent une double qualification : la pratique d’une profession et une culture générale étendue.

Actuellement, il existe quatre types de maturités professionnelles : technique, commercial, artisanal et artistique. La maturité professionnelle peut se faire sous deux formes. D’une part, la formation peut se combiner avec l’apprentissage (3 ou 4 ans) selon le système dual, avec un programme plus exigeant de formation générale. D’autre part, il est possible, après l’obtention du certificat national de capacité, d’effectuer une année supplémentaire de formation générale dans une école à plein temps.

L’offre de formation

Quelques institutions étatiques proposent des formations dans des domaines assez variés, financées directement par le gouvernement de la principauté elle-même.

Ainsi le " Liechtenstein Fachhochschule " organise des formations diplômantes sous la forme de lecture, séminaires, ou cours de perfectionnement, sur des thèmes principalement tournés vers le Management.

Le " Fachhochschule für Technik Buchs " organise également des formations diplômantes sur le thème de l’ingénierie au sens large.

Liens

Bibliographie

Mis en ligne le 10 juin 2005

Twitter

Publicité
ESRA
Afnor
Catalogue de l'offre de formation Centre Inffo - 2017-2018 Catalogue produits et services 2018