Danemark


Cette page bénéficie d’un financement de la Commission européenne dans le cadre du réseau Euroguidance


Mise à jour juin 2018

• Population (2017) : 5 748 769
• Taux de chômage (2017) : 5,7%
• PIB par habitant (2016) en SPA : 124
• Accroissement du PIB en volume (2017) : 1%
• Taux d’inflation (2017) : 1,1%
• Dépenses publiques en matière d’éducation en pourcentage du PIB (2011) : 8,75%
• Population âgée de 25-64 ans ayant suivi une formation (2017) : 27,3%
• Jeunes ayant quitté prématurément l’école et ne poursuivant ni études ni formation (2017) : 8,4%
• Population âgée de 25-64 ans ayant atteint la fin de l’enseignement secondaire (2017) : 81,2%
• Langues officielles : danois

Le Danemark est une monarchie constitutionnelle. La reine détienne formellement le pouvoir administratif mais ce sont le Premier Ministre avec les membres du Parlement danois (Folketinget) qui exerce le pouvoir. Le Parlement possède également le pouvoir législatif. Le pays compte 5 régions, chacune avec ses propres élus et 98 municipalités.

La formation initiale est principalement organisée, gérée et financée au niveau local par les municipalités.
Le Ministère de l’éducation supérieure et de la science est responsable des universités et de la formation supérieure.
Pour ce qui concerne la formation professionnelle le Parlement définit le cadre général et le Ministère de l’éducation est chargé de l’administration. Les partenaires sociaux peuvent adapter les programmes, notamment pour ce qui concerne les formations en apprentissage aux besoins des élèves et du marché du travail.

Schéma du système éducatif danois (version anglaise)

La formation initiale

L’enseignement préscolaire
La scolarité est obligatoire de l’âge de 6 ans à 16 ans.
Les autorités locales sont chargées de l’organisation et de l’administration des crèches pour tous les enfants de l’âge de 26 semaines à l’âge scolaire. Ces centres sont financés principalement par les subventions des autorités locales, qui reçoivent à leur tour des subventions allouées par l’État. Les parents participent au financement en versant chaque mois un montant forfaitaire aux municipalités.
Les crèches familiales ou privés peuvent aussi remplacer les centres publics.

L’enseignement primaire et le premier cycle de l’enseignement secondaire sont généralement dispensés dans les écoles publiques (Danish Folheskole) financées par le Ministère de l’éducation ou dans des écoles privées soutenues financièrement toujours par ce Ministère. Ces enseignements ont une durée de 9 ans et accueillent les enfants à partir de 6 ans. Une dixième année facultative est proposée aux élèves avant d’intégrer le second cycle d’enseignement secondaire afin de clarifier leur parcours ; il est très populaire parmi les jeunes (45% des élèves l’ont choisi en 2016). A la fin du premier cycle les élèves passent un examen pour être admis au second cycle.

Le second cycle de l’enseignement secondaire est divisé en formation générale et formation professionnelle. 5 programmes de formation générale d’une durée moyenne de 3 ans sont proposés : ils sont choisis surtout par ceux qui souhaitent poursuivre leurs études.
• Les programmes de formation professionnelle (Erhvervsuddannelse, EUD) comprennent plusieurs domaines : agricole, commercial, technique et sanitaire. Les certifications EUD donnent accès au marché du travail en tant qu’ouvriers qualifiés ou à de programmes d’enseignement supérieur en école professionnelle.
• En 2010 des programmes de 4 ans qui combinent formation générale et professionnelle ont été introduits : ils s’adressent aux jeunes motivés et leur donne accès à l’enseignement supérieur en école professionnelle ou en université avec une certification professionnelle.

La formation professionnelle est gratuite et donne droit aux stagiaires à recevoir un salaire et/ou des subventions pour les étudiants de plus de 18 ans.
• Des programmes de formation sont également proposés aux jeunes de 15 à 24 ans qui ne possèdent pas les compétences professionnelles ou les capacités personnelles pour compléter un programme de formation professionnelle ou le deuxième cycle de l’enseignement secondaire. Ils ont une durée maximale de 2 ans et délivrent le titre d’assistant pour un secteur d’activité.

L’Enseignement supérieur est financé par l’Etat et divisé en 3 niveaux :

  • Des programmes de courte durée d’1 an et demi ou de 2 ans et demi (Erhvervsakademiuddannelse) : ils ont une orientation professionnelle et proposent des formations dans différents domaines : biotechnologies, design, économie, commerce, sciences sociales, informatiques, etc. Ces enseignements, dispensés dans les écoles supérieures professionnelles s’adressent aux jeunes qui veulent obtenir des certifications professionnelles pour pouvoir intégrer le marché du travail.
  • Des programmes professionnels de moyenne durée de 3 ou 4 ans dispensés par les universités qui correspondent à une licence ou à une maîtrise professionnelle : ils préparent à des métiers spécifiques (enseignants, journaliste, infirmière, ingénieur, etc.)
  • Des programmes de longue durée de 5 ans de type universitaire (licence et masters) sont proposés dans différentes branches : lettres, sciences naturelles, sciences sociales, droit, médecine, etc. Ces formations permettent à ceux qui le souhaitent de poursuivre leurs études avec un doctorat.
    Au Danemark il existe deux types de doctorat : le doctorat de recherche à l’université ou le doctorat en entreprise. Dans ce dernier cas le doctorant, toujours en étant inscrit dans un établissement de formation supérieure travaille sur un projet dans un secteur d’activité d’une entreprise publique ou privée. Ce programme inclut un coté professionnalisant dans la recherche de l’étudiant et promeut le développement au sein des entreprises.

L’alternance

L’apprentissage en Danemark se présente sous la forme d’un système dual avec l’alternance de périodes de formation à l’école et périodes de travail en entreprise. Des plans individuels sont élaborés pour chaque apprenti.
Les entreprises qui offrent des contrats d’apprentissage doivent être validées par les partenaires sociaux et doivent répondre à certains critères (technologies disponibles, missions proposées, etc.). Tout employeur même s’il n’offre pas des contrats d’apprentissage doit verser une somme dans un fond qui rembourse en partie les employeurs qui offrent un contrat d’apprentissage (Arbejdsgivernes Uddannelsesbidrag).
En 2011 le gouvernement a décidé de créer 50 centres de formation afin de répondre au manque de contrats d’apprentissage qui proposent des formations en apprentissage qui substituent la pratique en entreprise.
Récemment des nouveaux programmes d’apprentissage (Ny Mesterlære) ont été élaborés : ils proposent des formations qui ont lieu entièrement en entreprise et ils ne prévoient aucune partie théorique à l’école. L’objectif de ces nouveaux programmes est de former les jeunes uniquement par la pratique, par l’expérience et par le travail en entreprise.

La formation continue

Le taux de participation de la population danoise à des programmes de formation continue est le plus élevé de l’Union Européenne.

La formation des adultes

La formation professionnelle des adultes de plus de 25 ans donne la possibilité aux personnes peu qualifiées de devenir des ouvriers qualifiés.
Les programmes de formation pour les adultes (arbejdsmarkedsuddannelser, AMU) sont environ 3000 et durent en moyenne une semaine, ils sont créés et adaptés aux besoins du marché du travail ; ils sont dispensés dans les écoles professionnelles, dans les centres de formation professionnelle et par des dispensateurs privés. Les participants reçoivent une certification qui est formellement requise pour remplir certaines fonctions. Cependant, ces certifications ne donnent pas l’accès direct à d’autres formations.
Des programmes de formation préparatoires (FVU) proposent des cours d’alphabétisation de base et de mathématiques et s’adressent également aux personnes avec des difficultés d’apprentissage ou pour lesquelles le danois est leur deuxième langue.
Des programmes d’éducation générale (AVU) s’adressent aux personnes qui n’ont pas pu compléter le premier cycle de l’enseignement secondaire ou qui nécessitent de formations supplémentaires dans certains domaines.
Des programmes de formation supérieure (VVU) sont dispensés dans les écoles commerciales et techniques : pour être admis les candidats doivent outre posséder une certification professionnelle ou le diplôme du second cycle de l’enseignement supérieur, 2 ou 3 ans d’expérience de travail. Ces programmes sont à temps partiels et ils ont une durée de 2 ou 3 ans. En total 47 programmes VVU sont disponibles et ils offrent des formations dans différents domaines (commerce, interprète, transports internationaux, logistique, informatique, etc.). Ils aident les participants à approfondir leurs connaissances dans un domaine ou à en développer des nouvelles dans d’autres.

La formation des salariés

La formation des salariés ne propose pas des programmes spécifiques mais tout employé peut participer aux cours adressés aux adultes (AMU). Ces cours sont pour la plupart financés par l’Etat, même s’il peut y avoir une contribution obligatoire du participant, mais qui est souvent payée par l’employeur.

La formation des demandeurs d’emploi

Même si le taux de chômage danois a augmenté à cause de la crise financière de 2008 il reste inférieur à la moyenne européenne.
La réforme du 2014 a rendu obligatoire pour tous les demandeurs d’emploi de moins de 30 ans qui reçoivent des aides sociales à participer à des programmes de formation afin de devenir des travailleurs qualifiés. Cette mesure a été introduite pour éviter l’exclusion sociale des demandeurs d’emploi. Les programmes sont dispensés en temps complet et ils ont une durée moyenne de deux ans. Ils prévoient principalement des formations pratiques dans le lieu de travail (deux tiers) mais aussi des enseignements théoriques (un tiers). Les participants reçoivent un salaire pendant la période de travail en entreprise et un aide étatique durant les formations en école. A la fin du programme les participants reçoivent une certification.
Pour ce qui concerne le financement, 94 centres créés par les municipalités offrent des subventions salariales aux entreprises qui embauchent des demandeurs d’emploi.
Certains programmes AMU s’adressent également aux demandeurs d’emploi et ils sont entièrement financés par le Ministère de l’emploi.

L’offre de formation
Pour ce qui concerne la formation professionnelle les écoles travaillent étroitement avec les comités locaux pour déterminer les contenus des cours. Les écoles professionnelles sont administrées par un Conseil d’administration qui décide les programmes en respectant les lignes directrices du Ministère de l’éducation.
Environ 90 structures dispensent des formations pour les adultes (AMU) : ce chiffre inclut les écoles qui offrent également des formations professionnelles et certains dispensateurs privés.
La formation professionnelle est financée par l’Etat qui subventionne les écoles professionnelles et par les entreprises qui financent directement les participants en leur versant un salaire. L’Etat distribue des fonds aux dispensateurs des formations sur la base de plusieurs critères comme le nombre d’étudiants à temps plein. Les écoles reçoivent également une subvention annuelle de la part de l’Etat pour payer les salaires des employés, pour le maintien des infrastructures, etc.

Le cadre de certification

Le cadre national des certifications créé par le Ministère de l’éducation comprend 8 niveaux : de la certification d’enseignement primaire ou doctorat.
Les certifications AMU sont comprises dans le cadre national des certifications pour ce qui concerne la formation tout au long de la vie. Pour inclure une qualification dans ce répertoire elle doit respecter les critères listés dans le rapport d’évaluation créé par l’Institut d’évaluation danois en 2011.

Qualité
La réforme du 2014 a introduit des critères d’admission des élèves aux programmes de formation professionnelle afin d’en garantir la qualité. En outre les prérequis pour les enseignants ont été reformés pour assurer une meilleure qualité.

Pour en savoir plus

Spotlight on VET Denmark
Cedefop, 2016, 6p.

Mis en ligne le 8 juin 2018

Twitter

Publicité
Cegos"
Afnor
Catalogue de l'offre de formation Centre Inffo - 2017-2018 Catalogue produits et services 2018