Accueil > Union Européenne & formation > Actualités > L’expérimentation Erasmus des apprentis
PNG - 4.2 ko

Cette page bénéficie d’un financement de la Commission européenne
dans le cadre du réseau Euroguidance

L’expérimentation Erasmus des apprentis

Favoriser la mobilité franco-allemande des apprentis. Tel est l’objet du projet pilote « Erasmus des apprentis » lancé lundi 24 novembre par le secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, Harlem Désir, en partenariat avec le ministère du Travail, l’ambassade de la République fédérale d’Allemagne en France et l’agence Erasmus +.

Un évènement maintenu malgré le contexte difficile lié aux évènements tragiques de la semaine passée. « Plus que jamais après les attentats de Paris, nous avons la conviction qu’il faut se tourner vers la jeunesse », a asséné le secrétaire d’État. L’expérimentation qui doit concerner une cinquantaine de jeunes apprentis dès la rentrée 2016 vise à démocratiser la mobilité des jeunes apprentis européens. « Il n’y a pas de raison qu’Erasmus, qui est déjà un véritable succès pour les étudiants, ne le soit pas pour les apprentis. D’autant plus qu’il constitue un véritable atout pour la qualification et l’employabilité. »

Onze entreprises partenaires participent à ce projet-pilote : Allianz, Michelin, Danone, Bosch, BASF, L’Oréal, Siemens, BNP Paribas, Engie, Airbus, Safran. « Nous avons un rôle à jouer dans la lutte contre le chômage des jeunes en Europe. Le groupe BASF développe déjà depuis longtemps une politique dynamique en matière d’apprentissage, si bien que sur les 30 000 employés du siège allemand, 2 000 sont en apprentissage », détaille un représentant de l’entreprise.

Source : Refernet France, 25 novembre 2015

Mis en ligne le 26 novembre 2015

Twitter

Publicité
Afnor - Reforme 2016
Fiches