Accueil > Union Européenne & formation > Actualités > Enseignement et formation professionnels : concilier (...)
PNG - 4.2 ko

Cette page bénéficie d’un financement de la Commission européenne
dans le cadre du réseau Euroguidance

Enseignement et formation professionnels : concilier besoins des réfugiés et des employeurs

Le dernier numéro de la revue "Note d’information du Cedefop" porte sur les résultats de l’enquête 2016 CEDEFOP/OCDE sur l’intégration des réfugiés par l’acquisitions de compétences et de qualifications.

L’expérience acquise avec les précédentes vagues de réfugiés montre que l’intervention précoce est un puissant moteur d’intégration. Il s’agit notamment d’accélérer les procédures de demande d’asile et de faire en sorte que les demandeurs appelés à rester aient un accès rapide aux mesures d’intégration.

En Allemagne, si les mesures d’intervention précoce visent pour la plupart à améliorer les compétences en langue, elles passent aussi par l’évaluation et la validation des compétences des migrants, l’orientation professionnelle et le placement professionnel.
En Belgique, les demandeurs d’asile ont accès à tout un éventail de mesures proposées par les services publics de l’emploi, dont des aides financières et des formations, et peuvent obtenir un permis de travail au bout de quatre mois.

D’autres pays européens, comme l’Autriche, la Finlande, la Norvège et la Suède, ont également fait de gros efforts pour accroître l’aide précoce aux réfugiés reconnus comme tels.

Source : Note d’information du CEDEFOP, mai 2017

Mis en ligne le 4 juillet 2017

Twitter

Publicité