Accueil > Union Européenne & formation > Actualités > Emploi et situation sociale dans l’Union européenne : (...)
PNG - 4.2 ko

Cette page bénéficie d’un financement de la Commission européenne
dans le cadre du réseau Euroguidance

Emploi et situation sociale dans l’Union européenne : avantages de la formation en entreprise

Selon la dernière « Revue trimestrielle sur l’emploi et la situation sociale » de la Commission européenne, les contrats temporaires peuvent être pour les jeunes un bon moyen d’entrer dans la vie active, surtout si ces contrats vont de pair avec des études ou une formation, comme c’est souvent le cas en Allemagne et en Autriche. En revanche, quand des contrats courts sont imposés à de jeunes travailleurs intérimaires (comme en Espagne ou en Pologne), ces derniers risquent de se retrouver condamnés à des conditions de travail précaires. Alors que l’écart entre les taux de chômage des États membres ne cesse de grandir, les personnes désireuses de partir à l’étranger sont sensiblement plus nombreuses ; or elles se heurtent encore à des difficultés pour ce faire. Par ailleurs, la Revue souligne l’importance de services de garderie de qualité pour réduire les inégalités dès la petite enfance.

Le commissaire européen à l’emploi, aux affaires sociales et à l’inclusion, M. László Andor, s’est exprimé en ces termes : « La crise de l’euro a provoqué une “récession à double creux” aux effets sociaux dévastateurs, notamment pour les pays situés à la périphérie de l’Union et pour la jeune génération. Nos dernières analyses ont cependant confirmé les avantages des contrats d’apprentissage et des stages pour aider les jeunes à décrocher un bon emploi. Il est d’autant plus essentiel que tous les États membres appliquent la “garantie pour la jeunesse” d’ici à la fin de 2013. »

Extrait du site : Europa, 25 juin 2013

Mis en ligne le 25 juin 2013

Twitter

Publicité
Afnor - Reforme 2016